Découvrir le Japon en sortant des sentiers battus
Voyage

Découvrir le Japon en sortant des sentiers battus

Rêvez-vous d’aller à la découverte du pays du Soleil-Levant autrement ? Réaliser un voyage en dehors des circuits touristiques permet en effet de vivre des expériences inédites. De plus, le Japon dévoile des trésors exceptionnels aux voyageurs qui osent sortir des sentiers battus. Voici donc une sélection des sites à découvrir lors d’un séjour hors des sentiers battus dans ce pays.

Découvrir le Japon en sortant des sentiers battus

Takayama et ses vieilles maisons en bois

C’est une ville de la préfecture montagneuse de Gifu. Souvent oubliée dans les itinéraires de voyage, la ville de Takayama est surnommée la « petite Kyoto » en raison de ses monuments historiques ainsi que de ses rues tracées. De cette manière, elle dévoile un riche patrimoine historique. L’autre particularité de Takayama réside dans la forme de ces maisons en bois. Les explorateurs seront émerveillés de voir leur hauteur et leur alignement uniforme. C’est d’ailleurs ce qui rend la beauté linéaire des rues.

Dans le centre-ville de Takayama, on trouve San-machi Suji. C’est un lieu très animé en raison de ses 3 longues rues bordées de nombreuses boutiques, de restaurants, d’auberges, de magasins d’antiquités, d’ateliers d’artisans et de brasseries. En se baladant à travers la ville, les explorateurs remarqueront les grands chars utilisés pour les festivals de la ville qui sont rangés dans quelques hangars. Pour assister à ces célèbres festivals de Takayama, il est conseillé de planifier un voyage au Japon durant le printemps et l’automne.

Explorer la ville de Wakayama au cours des vacances au Japon

C’est la capitale de la préfecture éponyme située dans la région du Kansai. Elle ne se trouve pratiquement pas dans les guides de voyage. Pourtant, cette ville nippone est constituée de paysages extraordinaires de montagnes et de bord de mer ainsi que de stations thermales, tant en bord de rivière ou de mer qu’en montagne. Elle doit également son charme à ses nombreux temples et sanctuaires, dont les temples du mont Koya et les sanctuaires de Kumano. D’ailleurs, ces derniers ont été déclarés patrimoine mondial de l’UNESCO.

Puis, il y a le château de Wakayama qui se situe à l’embouchure de la rivière Kii. Ce château était initialement le siège de saika ikki, un des groupes du Japon féodal. Le château fut par la suite pris par le 2e unificateur du pays, Toyotomi Hideyoshi, en 1585. Il doit son apparence actuelle à quelques rénovations faite par le daimyo (titre nobiliaire japonais) Tokugawa Yorinobu.

Se balader sur Shikoku, l’île tranquille du pays du Soleil-Levant

Parmi les îles qui forment le pays du Soleil-Levant, elle est la plus modeste en taille. Longtemps difficile d’accès, l’île de Shikoku recèle des temples et des villages pittoresques. En plus, elle présente des paysages étonnants. Cette île nippone est ainsi propice à la randonnée pédestre. Elle est aussi réputée pour être un lieu de Pèlerinage des 88 temples de la secte bouddhiste des Shingon. Dans la partie nord de l’île, les voyageurs profiteront des magnifiques jardins japonais comme le jardin historique de Ritsurin-kōen.

Ce dernier est situé dans la ville de Takamatsu. Il fut labellisé « Paysage Exceptionnel » grâce à ses paysages variés composés d’étangs, de ponts, de collines boisées et de pavillons. Le jardin de Ritsurin-kōen a été établi au début du XVIIe siècle. Sur la partie ouest de l’île se trouve la ville de Matsuyama, dans laquelle les bourlingueurs pourront prendre un bain dans le Dogo Onsen Honkan. C’est un établissement de bains à 3 étages.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *